La surcharge pondérale ou l’obésité sont des maladies caractérisées par un excès de masse grasse « entraînant un risque pour la santé ».
La surcharge pondérale ou l’obésité sont appréciées par le poids et la taille du patient.

Le rapport P/T2 est habituellement < 25 kg/m2.
Si ce rapport est compris entre 25 et 30, on parle de surpoids.
Si ce rapport est supérieur à 30, on parle d’obésité.

Les causes de l’obésité sont multifactorielles : génétiques, environnementales (stress, habitudes alimentaires, sédentarité...), iatrogènes (corticothérapie, antidépresseurs...).

On estime à 10% le nombre d’adultes en France qui sont obèses.

Le rapport P/T2 appelé indice de corpulence ou indice de masse corporelle ne s’applique pas aux enfants. Pour ceux-ci il faut calculer le même rapport mais le comparer aux valeurs repères aux différents âges (courbes dans le carnet de santé).

Il existe deux types d’obésité :

  • L’obésité androïde : on parle d’obésité abdominale. Le tour de taille est supérieur au tour de hanche et dans tous les cas supérieur à 90 cm. Cette obésité a des retentissements métaboliques majeurs : diabète, HTA, HDL cholestérol bas… Elle concerne surtout les hommes mais aussi certaines femmes.
  • L’obésité gynoïde : appelée habituellement culotte de cheval, elle atteint surtout les femmes. La gêne est fonctionnelle (cellulite parfois douloureuse), mécanique (douleurs dans les membres inférieurs, varices) et esthétique

Pour en savoir plus :